Le vidéopoème a surgi du confinement, non pas comme une injonction à créer, mais comme une interrogation inédite où il fallait essayer de trouver des réponses : Comment continuer à créer ? Comment dire quelque chose de cette période singulière ? Comment le numérique peut-il nous aider à sculpter le temps ?

Dans les archives familiales, j’ai mis la main sur un nombre important de films super-8. Une archéologie intime qui est devenue une source commune permettant de rassembler des artistes éloignés. Créer des formes hybrides où le texte est partition, la vidéo : un poème.
Le trouble et l’excitation devant la qualité et la richesse des couleurs des super-8, mais aussi leurs caractères surannés, à défaut de me plonger dans un abîme nostalgique ont dopé mon imaginaire me ramenant à la source de toutes les vocations, la naissance du poème.
Vidéopoèmes est la revendication d’une structure paradoxale née d’un temps historique singulier. Alors qu’une grande partie de l’humanité vivait recluse du fait du confinement, cette période est devenue un moment propice à une augmentation de notre puissance d’invention.
Si ce projet est né durant un temps inédit, il ne pouvait pas suivre un processus antérieur. Sa grammaire suivait celle des rêves autorisant les agencements les plus aventureux et désintéressés.Comment faire cohabiter des objets artistiques qui s’ignorent si ce n’est en privilégiant l’inattendu, le hasard, afin que surgissent des formes nouvelles que l’on s’empresse de partager avec d’autres.


Arnaud Poujol

Arnaud Poujol intègre le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris dans les classes de Madeleine Marion, Catherine Hiègel et Jacques Lassalle. Il y affine son intérêt pour les écritures dramatiques contemporaines et partage son temps entre l'écriture de pièces et son travail d'acteur. Il reçoit prix et bourses d’écriture, ses textes sont édités depuis 2015 aux Éditions Moires.
Depuis 2011, il collabore à l’écriture et à la mise en scène de projets artistiques menés avec les Centres hospitaliers de Charles Perrens, Cadillac, le GIHP… Sa démarche vient en résonance de toutes les stratégies que doit mettre en place une personne en situation de handicap qu’il soit physique ou psychique.
En 2018, il participe à une commande d'écriture pour Trente Trente, faisant l'objet de lectures au Théâtre de L’Union, CDN du Limousin et crée aux Marches de l’été en 2019, durant ce même festival, Dédale Park Remix. Arnaud crée des formes hybrides entre texte, poésie, vidéo, musique, cinéma expérimental, arts plastiques…une mise en relation transversale où les champs artistiques s’articulent selon d’autres modalités. www.arnaudpoujol.fr

 

Mer 20.01 - De 20h à 22h
Sam 23.01 
- De 19h à 21h45
La Manufacture CDCN


Créations numériques hybrides et transdisciplinaires
Entre 2 et 6 minutes

En collaboration avec une quinzaine d'artistes.
Porté par C'est Carré, bureau d'accompagnement en ingénierie et médiation artistiques.


Joomla SEF URLs by Artio

Les Marches de l'Été
17 Rue Victor Billon
33110 Le Bouscat
Suivez-nous sur :
Facebook
Instagram
Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+33 (0)5 56 17 03 83