C’est quoi un discours sur la question de l’identité et du genre quand il est formulé dans une langue qui assigne un genre aux mots eux-mêmes ? Dans la langue maternelle de Sorour Darabi, le Farsi, il n’y a pas de genre. Ni les objets, ni les idées n’ont un sexe. En français, un objet qu’on n’arrive pas à nommer, on l’appelle une chose. Un corps qu'on arrive pas à genrer est-il une chose ? Une chose, c'est féminin. Toutes les choses sont-elles féminines ? Mais "féminin", c'est "masculin"...

Sorour Darabi est un-une artiste autodidacte iranien.ne basé.e à Paris. Très actif.ve en Iran, il-elle fait partie de l'association souterraine ICCD dont le festival Untimely (Téhéran) a accueilli ses travaux avant son départ pour la France. Durant ses études au CCN de Montpellier il-elle crée le solo Subjetc to Change, une performance qui interroge la transformation à travers le temps et la cohabitation avec l’environnement. En 2016, il-elle crée Farci.e au festival Montpellier danse. Sa nouvelle pièce, Savušun, créé en juin 2018 au festival Montpelier danse, s'inspire des cérémonies de deuil de Muharram et aborde la question des émotions. Sorour Darabi a été par ailleurs interprète pour Jule Flierl et Pauline Brun.

Performance
2016
Iran/France
40 minutes


Conception, chorégraphie et interprétation : Sorour Darabi
Création lumière : Yannick Fouassier
Régisseur lumière  : Jean-Marc Ségalen 
Regard extérieur : Mathieu Bouvier

Production déléguée : MÉTÉORES 
Coproduction : Festival Montpellier Danse, ICI-CCN de Montpellier Occitanie Midi-Pyrénées avec le soutien de CN D Pantin dans le cadre d’une résidence, Honolulu-Nantes et le Théâtre de Vanves 
Remerciements : Loïc Touzé, Raïssa Kim, Florence Diry, Pauline Brun, Jule Flierl, Clair.e Olivetti, Zar Amir Ebrahimi, Sandrine Barrasso, Charlotte Giteau

Crédit photo : Mehrdad Motejalli


EXTRAITS DE PRESSE

"Jamais de trop, son jeu est solide, juste, va droit au but, se répète, va et vient toujours dans le silence du plateau nu. On en sort intrigué mais convaincu qu’un vrai sujet, approfondi, décortiqué, malaxé, mâché, vaut mieux qu’un catalogue de savoir faire!" Geneviève Charras - Blospot, Le 20 juillet 2016

"Les papiers de la conférence pressentie se rebiffent, collent, se déchirent, tombent, tandis que son corps est habité de formes de longs hoquets, distorsions des masses, contorsions subtiles sur chaise et contre table, peuplant tout d'une singulière étrangeté."Gérard Mayen - Danser canal historique 2 juillet 2016


Les Marches de l'Été
17 Rue Victor Billon
33110 Le Bouscat
Suivez-nous sur :
Facebook
Instagram
Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+33 (0)5 56 17 03 83